2019-2020
Les Vies de Swann
ACCUEIL A PROPOS PRESSE

Le Figaroscope
Les Vies de Swann, écrit, mis en scène et joué par Marc Citti. Une situation très originale avec un enfant, Swann (Arnaud Dupont) qui a le pouvoir de se projeter dans l’avenir et raconte à son père (Marc Citti) leur devenir. Ajoutons une maman (formidable Elisabeth Vitali) et une jeune fille à apparitions changeantes (Marion Harlez-Citti, qui ressemble beaucoup à sa maman Christine Citti, sœur de Marc !). Une extraordinaire pépite, drôle et cocasse, tragique, tenue et bien menée.

La Marseillaise
On avait applaudi Le Temps des Suricates l’année dernière, Marc Citti revient avec Les vies de Swann et réussit un coup de maître. Comédien, metteur en scène, il faudra désormais le classer dans le panthéon des auteurs dramatiques contemporains, vivants. Marc Citti traite avec ingéniosité un sujet qui relève d’une science-fiction bien connue : celle qui défie la notion de temps. Il nous entraine dans son univers où se fracassent toutes les émotions. On rit beaucoup, on est surpris, attendri, ému, choqué… Le jeu des comédiens se moule joyeusement dans ces aventures burlesques, parfois violentes. Cet étonnant quatuor parvient même à nous faire entrer dans le cerveau de l’auteur et l’on finit par s’interroger : ces vies ne sont-elles pas en fait, les vies rêvées de Mathieu sans doute tétanisé par l’idée qu’un l’inspiration le fuira ? Avec Swann on pense bien sûr à Marcel Proust, un Proust négatif, puisqu’ici Mathieu court à la recherche du temps à venir. Par la maîtrise de l’écriture dramatique de Marc Citti. Il y parvient au-delà de toute espérance.

L’Art vues
A la manière d’un Woody Allen dans un scénario qui pourrait s’intituler « tout ce que voulez savoir sur votre vie future familiale et professionnelle sans oser le demander », Les vies de Swann met en scène les aventures mouvementées et transgressives d’une famille gentiment déjantée qu’incarne avec une belle énergie un quatuor de bons comédiens. Parmi eux Marc Citti, auteur, metteur en scène et acteur de la pièce, qui a travaillé avec les plus grands metteurs en scène dont Patrice Chéreau, et nous fait marcher à fond dans cette histoire incroyable.

La Terrasse
Dans Les Vie de Swann, le héros devient père d’un bébé, Swann, aux étranges pouvoirs. Contrairement à la figure proustienne partie à La Recherche du temps perdu, celui-ci se projette dans l’avenir qu’il donne à voir à son père. La fibre autobiographique qui a inspiré les deux précédentes créations ne se dément pas : « j’ai écrit cette pièce quand je suis devenu papa ; j’ai eu envie de m’amuser sur ce thème-là. Dire mon bonheur et jouer avec mon angoisse. » En explorant toutes les nuances de la veine tragi-comique.

La Petite Revue
Mathieu (Marc Citti), auteur dramatique en manque de reconnaissance, et sa femme Hannah (Elisabeth Vitali) ont un petit garçon d’un an, Swann (Arnaud Dupont). Ce dernier a le pouvoir de se projeter dans l’avenir : chaque soir, le père et le fils découvrent ainsi des moments de vie qui auront lieu cinq, dix ou trente ans plus tard. Le texte de Marc Citti, profond et drôle, est servi par quatre comédiens. Arnaud Dupont trouve en permanence l’équilibre parfait entre enfance et maturité. Elisabeth Vitali, épouse aimante mais épuisée par Mathieu, est très touchante. Nous souhaitons une longue et belle vie à ce spectacle d’une grande humanité.

Les spectacles et leur distribution ne sont pas contractuels

© Acte 2 - Odenti: création site internet et référencement