2002 - 2003
Au Soleil de Daudet
Accueil A propos Revue de presse infos techniques Biographies

C'est beau comme une célébration, une nostalgie, un salut rieur et grave à ce qui fonde toute une vie.
Gilles Costaz, Les Echos

Jacques Sereys a l’art savoureux des conteurs, donnant une tonalité nouvelle à ces textes de Daudet
qui resurgissent de l’enfance.
Bruno Bouvet, La Croix

D'un froncement de sourcil, d'une bouche large ouverte,
Jacques Sereys dessine une humanité simple, familière, dans laquelle on reconnaît son voisin. (…) On entre de plain-pied dans un monde où un moulin devient une usine à rêves.
Marion Thébaud, Le Figaro

Un vrai régal.
Francis Pabst, La Provence

tournée : Octobre à Décembre 2007

Présentation du spectacle

Alphonse Daudet a porté à son Zénith l'art si exigeant du conte. Son oeuvre, profondément ancré dans la mémoire collective, comme pour La Fontaine, comme pour Perrault, reste pourtant, mal dégagé de la gangue des souvenirs scolaires, ce qui le rend chaque fois à redécouvrir pour notre émerveillement.
De Paris en Provence, de Provence à Paris, les textes du spectacle, subtilement liés les uns aux autres par Jacques Sereys, semblent, à travers les figures familières inventées par l'auteur, ne mettre en scène qu'un seul personnage. « Un artiste fait toujours son propre portrait », disait Cocteau. Ce personnage ne serait-il pas le portrait composite de Daudet lui-même qui, comme Flaubert « était » Madame Bovary, est à la fois le Petit Chose, le Curé de Cucugnan, le sous-préfet aux champs, voire même la chèvre de Monsieur Seguin ... ?
Grâce à l'art du « dire » porté à un haut point de maîtrise par Jacques Sereys, le spectateur retrouve le plaisir de l'écoute du conteur le soir à la veillée.

 

Jean-Luc Tardieu

Les spectacles et leur distribution ne sont pas contractuels

© Acte 2 - Odenti: création site internet et référencement