2015-2016
L'Impresario de Smyrne
ACCUEIL A PROPOS

Le sujet

Dans la plus flamboyante Venise du dix huitième siècle, si proche d'un univers théâtral idéal, Goldoni nous raconte comment un nabab Turc décide de s'improviser "producteur" pour créer à Smyrne, sa ville natale, le plus illustre Opéra que l'époque ait vu monter. 
Tout le cercle du spectacle en effervescence, de la Diva jusqu'au librettiste, va essayer de se faire engager, afin d'entrevoir les quelques mois de tranquillité indispensables à ces artistes aux abois.
Une magnifique occasion d'illustrer les pétillantes ressources des artistes de l'époque mais aussi leurs travers très humains, et leurs préoccupations très quotidiennes... peut-être pas si éloignées de celles des intermittents d'aujourd'hui !
Là où l'on peut espérer que le talent fait la différence, on s'aperçoit que les us et coutumes de la scène doivent être respectés à la lettre, sous peine de cruelle exclusion de ce petit monde. Un monde où la séduction, l'envie, l'engagement, la jalousie, frappent ceux qui se révèlent affaiblis par une situation fragilisante d'insécurité de l'emploi, et qui sont dévorés dans le même temps par l'irrépressible besoin d'être artiste.
 

Goldoni, le Vénitien, a su débusquer le fol esprit de ce sémillant microcosme qui nous donne l'occasion d'un spectacle tout feu tout flamme. Cet auteur humaniste, tendre et féroce, ironique et sensible, a souvent inspiré mon travail (La Locandiera, la Trilogie de la Villégiature, La Serva Amorosa). Retrouvant mes fidèles créateurs (Bluwal, Pinon, Abello, Sechet), j'ai imaginé un écrin digne de la Sérénissime, - scénographie faite de plafonds et de détails de palais baroque-. L'Opéra sera là, divin et spirituel, déclenchant dans nos têtes de célestes arias... 

Christophe Lidon

Les spectacles et leur distribution ne sont pas contractuels

© Acte 2 - Odenti: création site internet et référencement